Cécile Macris

Cécile Macris

" C'était la première fois que les deux artistes se produisaient ensemble en public. Un coup d'essai réussi. Les auditeurs ont été séduits, évoquant « la qualité pianistique » de Florence Chaubin et la voix « douce et puissante en même temps, mesurée et forte » de Cécile Macris."

Sud Ouest (3 janvier 2015)

" Elle nous a fait vibrer tout au long de la soirée par sa voix extraordinaire, sortant du coeur, qui fait rêver."

La Voix du Nord (20 juin 2012)

"Moment d'émotions, le public a écouté attentif avec émerveillement et a découvert une chanteuse exceptionnelle avec une voix cristalline, une beauté, un joli sourire et du talent."

La Voix du Nord (20 juin 2012)

"Le public a découvert une chanteuse d'exception avec une voix cristalline, vêtue de rouge et de noir. Elle a fait vibrer le public tout au long de la soirée. De son petit gabarit sont sortis des textes poignants qui ont fait lever l'assistance."

Nord Eclair (21 avril 2009)

"La maîtrise de la voix, une émotion se dégage, elle nous transporte dans un autre monde."

La Voix du Nord (21 avril 2009)

"La voix de Cécile Macris est exceptionnelle. Du registre lyrique où elle a excellé durant près d'une heure à son interprétation finale du Noël Blanc avec les enfants, les centaines de spectacteurs sont restés (pour le coup) sans voix. Elle est non seulement belle, elle a non seulement un sourire inoubliable, mais elle a aussi un parcours musical étonnant. En résumé, c'est une artiste libre à ne ranger dans aucune Une petite case (chanson à écouter !). "

L'Avenir de l'Artois (25 décembre 2008)

"Un régal avec la voix pure de Cécile Macris dans Cara Sposa de Rinaldo, de Haendel, entre autres morceaux autant appréciés du public."

La Voix du Nord (24 décembre 2008)

"Cécile Macris a complètement subjugué le public, debout pour applaudir sa prestation."

La Voix du Nord (28 mai 2008)

"Talentueuse auteure compositeure  et interprète, Cécile Macris vient de sortir son premier album, "En vers et contre pieds". Le showcase dans un magasin, un samedi après-midi, est toujours un exercice particulièrement difficile. Cécile Macris et Samuel Prete ont tout de même réussi l'exercice avec brio. On leur souhaite une bonne continuation et on espère que le succès sera au rendez-vous, ils le méritent."

www.lheninois.com (25 mai 2008)

"Première télé pour cette jeune chanteuse aux accents jazzy... Cécile a une formation de danseuse, mais aussi de chanteuse lyrique. C'est pourtant, au gré des rencontres, pour la chanson qu'elle finit par opter. Bonne pioche ! Elle nous a enchantés !"

Philippe Châtelain - C'est mieux le matin - France 3 Nord Pas-de-Calais Picardie (23 mai 2008)

"Douze titres qui dessinent les lignes brisées d'un univers à fleur de peau. Intemporel et déroutant. Un disque de voix, assurément, qui révèle celle particulièrement chaude et enveloppante de Cécile."

La Voix du Nord (12 avril 2008)

"Cécile Macris trace un sillon qui lui est propre, hors des sentiers battus."

La Voix du Nord (12 avril 2008)

"Depuis quelques années, la journaliste a su prouver son habileté à jongler avec les mots. Mais désormais, ses mots ont une voix, la sienne."

La Voix du Nord (12 avril 2008)

"Une artiste bourrée de talents."

Journal de la Ville d'Avion (janvier 2008)

"C'est un danger : ce produit est un produit dangereux... C'est-à-dire à consommer seulement si vous avez une heure à y consacrer. On ne voit pas passer l'heure, on va au bout de la chanson... Ce n'est pas un album qu'on zappe : on attend la prochaine chanson, on va jusqu'au bout..."

Radio Scarpe Sensée - La puce à l'oreille (18 décembre 2007)

" Il y a des chansons qui sont aux frontières de plusieurs genres, on ne sait pas exactement où on est… On a bien du mal à les classer. "

Radio Scarpe Sensée - La puce à l'oreille (18 décembre 2007)

"On est d’abord surpris par cette voix,  qui n’est pas ce qu’on a l’habitude d’entendre dans les standards de la chanson. Il y a une interprétation qui est autre, et qui nous a séduits, en termes d’originalité. C’est difficilement classifiable…"

< Radio Scarpe Sensée - La puce à l'oreille (18 décembre 2007)

" Elle se décrit volontairement comme étant "assez timide". Timide, certes ; déterminée et bourrée de talent, ça, ça ne fait aucun doute. "

L'Avenir de l'Artois (6 décembre 2007)

" Le style musical se rapproche du blues, du folk et du jazz ; les paroles, parfois tendres voire mélancoliques, tantôt drôles, incisives voire engagées, révèlent sa vision de l'humanité et sa révolte contre un certain ordre du monde : société de consommation, protection de l'environnement, condition de la femme dans le monde..."

L'Avenir de l'Artois (6 décembre 2007)

"Cette auteur - compositeur - interprète bascule entre la chanson française intimiste... et l'engagement. Un univers pas du tout chanson d'amour, comme elle dit."

La Voix du Nord (30 mars 2006)

"La chanteuse a surpris le public par sa voix puissante et douce.

La Voix du Nord (22 novembre 2005)

"Le trio aux diverses influences a distillé des touches romantiques, folk, jazzy ou latino au cours d'un concert contrasté de presque deux heures."

L'Avenir de l'Artois (27 octobre 2005)

"Les oiseaux mazoutés, la société de consommation, le destin des femmes dans de nombreuses régions du globe... autant de sujets qui révoltent la jeune femme, qui le fait savoir avec humour et ironie."

La Voix du Nord (25 octobre 2005)

"En lyrique, une prestation remarquée de Cécile Macris au chant et Samuel Prete au piano."

La Voix du Nord (21 et 22 novembre 2004)

"Cécile Macris délaisse son répertoire lyrique pour la chanson française et ses propres compositions, dans lesquelles elle dépeint les gros tracas du monde d'aujourd'hui avec humour, sensibilité et vigueur."

La Voix du Nord (21 et 22 novembre 2004)

"Chanteuse lyrique à la base, Cécile Macris se transforme  en guitariste chanteuse. L'avenir lui promet une belle réussite en tant qu'auteure-compositeure-interprète dans le registre de la chanson française."

Fanzic n°2  (début 2004)

"La voix de Cécile Macris s'élève dans les airs, laissant le public interloqué. Le silence s'impose forcément face à ce chant de cristal."

Fanzic n°3 (mai 2004)